EXPOSITION DU 10 MARS AU 22 AVRIL

En collaboration avec le Frac Normandie Rouen

Charles Fréger est né à Bourges en 1975. Il est diplômé des Beaux-Arts de Rouen. Son travail s’ancre depuis les origines sur la représentation du corps social, la construction de l’identité et l’image de soi. Depuis 1999, ses « Portraits photographiques et uniformes » balaient un large corpus d’individus. L’uniforme et la tenue, le masque et le déguisement, le costume et le vêtement, chacune de ces secondes peaux imprime, tour à tour, une typologie à la fois singulière et fédératrice.

 

                          PETIT-QUEVILLY           THÉÂTRE DE LA FOUDRE

 

Dans Camouflages (2000), l’uniforme colle à la peau. Les visages peints d’hommes et femmes militaires du régiment d’artillerie de marine, à proximité de Rennes, en Bretagne, se succèdent. Tapis sous la couche de maquillage, les traits du visage sont rendus illisibles ; s’y sont substitués d’autres traits chargés de traduire un peu de cette identité camouflée.

                          ROUEN           THÉÂTRE DES DEUX RIVES

 

Pour la série Water-polo (2000), Charles Fréger s’installe dans les vestiaires d’une piscine normande pour réaliser les portraits de joueurs de water-polo, sortant d’entraînement. L’uniforme est minimal : un casque aux oreilles rondes et ses fines lanières laissant courir leur délié sur la peau toujours humide et perlée. L’uniforme tient dans cet accessoire, tout comme dans ce corps hésitant au fil des images entre enfance et adolescence.

Photo
Charles Fréger, Water-polo de la série Water Polo, 2000
Collection Frac Normandie Rouen
© SAIF