picto_fleche_gauchepicto_fleche_droite

 

 

AVRIL
Jeudi 28, vendredi 29 : 20h


Yves-Noël Genod n’étant plus disponible, carte blanche est donnée à Philippe Chamaux, co-directeur du CDN, pour concocter ce labo autour de Corneille

 

                            PETIT-QUEVILLY             THÉÂTRE DE LA FOUDRE

 

 

CRÉATION

LABO 5 : AUTOUR DE CORNEILLE

Ce laboratoire n’aura pas la prétention d’aborder toute l’œuvre de Corneille, mais un focus sera porté sur 4 pièces de jeunesse, essentielles à son œuvre et à sa réussite dans l’art dramatique : la Place royale, le Cid, l’Illusion comique et Polyeucte.

A travers des extraits de ces pièces, un groupe de 9 jeunes comédiens sera réuni pour incarner son théâtre, son parcours, sa vie, ses inspirations. Ils sont jeunes, beaux, affrontant la vie avec enthousiasme, vigueur, animé par un désir de théâtre irrépressible : celui  qui a du animer le jeune Corneille en son temps. Il avait 30 ans en écrivant le Cid.

Puisque c’est un labo, nous aurons le loisir également d’alimenter notre travail de ses poèmes et préfaces de ses œuvres, qui interrogent avec acuité le monde qu’il côtoie, qui observent les enjeux de pouvoir. A l’époque de l’écriture de ses pièces, Corneille est déjà  un être brillant, rusé, ironique, capable d’affronter les pouvoirs les plus établis ; présomptueux et orgueilleux, sans doute, mais il en a les moyens, il en a l’esprit, et sait peaufiner ses effets auprès des plus grands.

Mais c’est aussi un homme jeune, vigoureux, amoureux, qui apprécie décrire les embardées amoureuses adolescentes, celles qui participent à la jouissance du monde, et il est à la mode en ces années 1630. Observer les textes et le théâtre de Corneille dans ces années là, c’est regarder l’histoire d’une époque qui privilégie encore les héros, un monde dans lequel ils évoluent sans tristesse,  ou alors sans s’y complaire mais en la sublimant pour la transformer et l’exalter en une héroïque allégresse.

Je ne sais pas si notre monde aujourd’hui a besoin de héros ; mais il me paraît nécessaire d’alimenter la jeunesse de rêves de grandeur, de conquête, d’ambition, de fierté et d’amour. Corneille nous y invite, avec espièglerie, ironie et tendresse pour la jeunesse qu’il met en scène et qu’il va nous permettre d’observer à nouveau.

Sans oublier, la poésie…

Philippe Chamaux – 6 mars 2016

Tarif unique : 10 €

RÉSERVER EN LIGNE

 

conception
Philippe Chamaux
distribution
Vladimir Delaye
Dorine Hermier
Radouan Leflahi
Yohan Manca
Victor Ovigne
Lisa Peyron
Charlotte Ravinet
Augustin Roy
Kim Verschueren

 


Production Centre Dramatique National de Haute-Normandie