CULTURE ET JUSTICE

L’équipe du CDN a développé plusieurs programmes permettant l’intervention d’artistes auprès des personnes détenues, ou leur venue au théâtre. Ces programmes ont lieu dans le cadre du Dispositif Culture-Justice, ou en lien direct avec les établissements, en milieu ouvert ou en milieu fermé, dans les structures dédiées ou dans ses propres locaux.

  • En septembre 2019, 3 détenus en permission issus de la Maison d’Arrêt de Rouen ont pu assister à des répétitions du spectacle Elephant Man, et rencontrer l’équipe du spectacle._M5A0875-©-Arnaud-Bertereau
  • En février 2019, Eric Bance a travaillé à la mise en place d’ateliers de communication non verbale à destination de jeunes de la Maison d’Arrêt de Rouen. À travers une suite de jeux ludiques et dynamiques, sur la base de techniques théâtrales, il s’est agi de travailler sur la présentation de soi pour développer ensuite de meilleures capacités de présence corporelle et vocale, en acquérant au fur et à mesure des réflexes d’acteur, et en partant du postulat suivant :
    On envoie et on reçoit en permanence des signes non verbaux qui transitent par des expressions du visage, des gestes et postures, le ton de notre voix, l’habillement, la coiffure, le maquillage, les silences…
    En prenant conscience de tout cela, le travail s’est ensuite orienté sur les notions suivantes : se faire respecter ; détecter les intentions de l’autre ; se faire entendre ; prendre conscience de la notion de ponctuation ; savoir moduler son expression, exprimer ses intentions, éviter d’être mal compris ; s’imposer sans recours à la violence.

Dans le cadre du Dispositif Culture-Justice :

  • À l’été 2018, sous forme d’ateliers en après-midi, le Groupe Chiendent a souhaité travailler avec des jeunes de la Maison d’Arrêt de Rouen autour du combat avec comme outils principaux la boxe anglaise et le verbe scandé. La boxe était utilisée comme la métaphore d’un combat qui peut être à la fois intérieur (personnel) et extérieur (public). Des entraînements de boxe anglaise ont eu lieu afin de développer le travail de l’endurance physique, du cardio, du rythme, et du mental. En parallèle les jeunes furent interrogés sur leurs combats quotidiens afin de composer chacun un morceau de parole scandée. Contre qui, contre quoi désirent-ils s’insurger, se battre ? Quels sont leurs combats et leur nécessité à combattre ? Ainsi, par l’intermédiaire de la boxe, l’objectif était de leur apprendre à poser des mots qui collent à leur colère et à leurs idéaux.
  • En 2017, deux après-midi au théâtre était organisée pour 6 à 10 jeunes de 13 à 18 ans (jusqu’à 21 ans maximum) issus du STEMO de Rouen (Services Territoriaux Educatifs de Milieu Ouvert) ; et pour 10 à 15 jeunes issus de deux classes relais (niveau collège). L’après-midi était dirigée à la fois par un comédien professionnel, Augustin Roy, et par un technicien du théâtre, Etienne Bisson. Les participants ont découvert le hall, le plateau, les coulisses puis les métiers du théâtre et plus particulièrement l’utilisation des espaces, du son et de la lumière sur scène. Ils ont ensuite participé à quelques exercices de théâtre, jusqu’à une « mise en jeu » au plateau.

→ EN SAVOIR PLUS SUR LE DISPOSITIF CULTURE JUSTICE