Programme

Retrouvez le programme distribué aux spectateurs et spectatrices en cliquant ici ! (PDF, 2Mb)

Cornelia Rainer, autrice et metteuse en scène

Cornelia Rainer est née en 1982 à Lienz dans le Tirol, en Autriche. Elle étudie le théâtre, le français et la philosophie à l’Université de Vienne et à la Sorbonne Nouvelle, ainsi que le chant soliste à l’École Nationale de Musique de Pantin et au Conservatoire de Musique Sacrée de Vienne. Pendant ses études, elle participe à différents ateliers de théâtres internationaux, tel qu’au Théâtre des Bouffes du Nord aux côtés de Peter Brook, ou avec George Banu, Marina Abramovic et Jan Fabre. En tant que boursière, elle est invitée au Théâtre du Mouvement de Paris et à l’école de l’art de l’Opéra de Pékin.

Elle travaille un temps en tant que stagiaire à la mise en scène au Thalia Theater de Hamburg et de 2005 à 2009, elle est assistante à la mise en scène au Burgtheater de Vienne. Elle est metteuse en scène indépendante depuis 2009 et elle a notamment mis en scène des pièces au Thalia Theater de Hamburg, au Festival de Bregenz, au Festival Wien Modern ainsi qu’au Théâtre Dschungel Wien, au Festival Tiroler Festspiele Erl, au Théâtre National de Klagenfurt, au Festival Raimundspiele Gutenstein, à la Philharmonie de Luxembourg, au Theater an der Wien / Hölle, au Festival de Salzbourg / Young Directors Project et au Burgtheater Kasino Wien. Ses mises en scènes ont été invitées à être jouées au Neues Deutsches Schauspielhaus de Hamburg, ainsi qu’à l’Akademietheater de Vienne. En 2014, elle reçoit le prix national autrichien Outstanding Artist Award pour sa pièce Jeanne. Avec sa production Lenz – créée pour le festival de Salzbourg/YDP – elle est invitée au 70e festival d’Avignon en 2016.

Cornelia Rainer a enseigné à l’Académie des Arts Plastiques, à l’Université de Graz, en Autriche, ainsi qu’au Conservatoire d’Art Dramatique de Vienne.

Cette saison 2017/2018, elle est entre autre représentée pour la première fois au Théâtre du Rond Point de Paris dans le cadre du programme « La Piste d’envol » avec la pièce 7 secondes d’éternité de Peter Turrini.