picto_fleche_gauchepicto_fleche_droite

 

 

DÉCEMBRE
Mardi 1, mercredi 2 : 20h

 

                           PETIT-QUEVILLY              THÉÂTRE DE LA FOUDRE


Un conte fantastique envoûtant, entre théâtre, danse et musique juive

Dans une communauté juive d’un village de l’empire tsariste, Léa et Khanan s’aiment, mais le père de la jeune fille les sépare et empêche leur mariage. Khanan en meurt de désespoir. C’est alors que son esprit prend possession du corps de Léa et se met à parler par sa bouche. Il est revenu sous la forme d’un dibbouk…

La pièce associe la tragédie d’un destin semblable à celui de Roméo et Juliette au fantastique d’un conte traditionnel. Comme l’annonce son sous-titre, elle explore les limites entre deux mondes : vie et mort, réalisme et surnaturel, culture et religion. Dans la mise en scène de Benjamin Lazar, douze comédiens et trois instrumentistes incarnent les trente personnages de la pièce. Avec cette nouvelle version, la troupe du Théâtre de l’Incrédule retrouve la force esthétique, historique et politique de la pièce écrite en 1915 par  Shalom An-ski (journaliste et ethnographe spécialiste de la culture Yiddish). Quant à la musique, elle occupe une grande place. Les magnifiques compositions d’Aurélien Dumont revisitent la musique juive populaire et religieuse. Laissez-vous envoûter…

 

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du mercredi 2 décembre.

Durée : 2h30
Tarif plein : 18 €
Tarif réduit : 13 €

Spectacle en français, avec passages en yiddish et en hébreu, surtitrés en français

RÉSERVATION EN LIGNE

Théâtre de l’Incrédule
texte
S. An-ski
mise en scène
Benjamin Lazar
collaboration artistique
Louise Moaty
assistant à la mise en scène
Adrien Dupuis-Hepner
composition
Aurélien Dumont
coordination musicale
Geoffroy Jourdain
chef de chant
Paul-Alexandre Dubois
chorégraphie
Gudrun Skamletz
scénographie
Adeline Caron
lumières
Christophe Naillet
costumes
Alain Blanchot
assisté de
Julia Brochier
coiffures et maquillage
Mathilde Benmoussa
adaptation
Louise Moaty et Benjamin Lazar
d’après la traduction du russe de
Polina Petrouchina
et le travail sur la version yiddish de
Marina Alexeeva-Antipov
conseils sur cantillation de l’hébreu
Sofia Falkovitch
conseils sur la langue yiddish
Akvile Grigoraviciute
enregistrements Les Cris de Paris
avec
Paul-Alexandre Dubois, Simon Gauchet, Eric Houzelot, Benjamin Lazar, Anne-Guersande Ledoux, Louise Moaty, Thibault Mullot, Malo de la Tullaye, Léna Rondé, Alexandra Rübner, Nicolas Vial, Stéphane Valensi
et les instrumentistes
violes
Martin Bauer
serpent et autres instruments
Patrick Wibart,
cymbalum et percussions
Nahom Kuya

 


 

Production : Maison de la Culture d’Amiens / Centre de création et de production et le Théâtre de l’Incrédule – Coproduction : Le Printemps des Comédiens / Montpellier, MC2: Grenoble, Théâtre de Caen, Théâtre Gérard Philipe / CDN de Saint-Denis, les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Théâtre du Beauvaisis (en cours) – Résidence d’aide à la création à La Fondation Royaumont – Avec le soutien de la Spedidam, de la Drac Haute-Normandie et de la Région Haute-Normandie – Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et de l’Ensatt – Dispositif de diffusion interrégionale Bretagne / Normandie / Picardie : Spectacle Vivant en Bretagne – Odia Normandie – Région Picardie et Réseau de Scènes en Picardie.

 

Le-Dibbouk

 

Small wireless microphones attached to audio systems allow teachers to amplify their voices above the disturbances delve into this of the classroom