du mercredi 8 au vendredi 10 avril 2020 à 20h

MONT-SAINT-AIGNANESPACE MARC SANGNIER

Désir des corps et désir de l’art

Christophe Honoré fait revivre ses Idoles : écrivains, cinéastes, artistes, tous disparus dans les deux dernières décennies du XXème siècle, tous fauchés par le sida. Honoré a eu vingt ans en 1990, l’année de la mort du cinéaste Jacques Demy. Bernard-Marie Koltès avait succombé un an plus tôt. Cyril Collard s’apprêtait à tourner Les Nuits fauves, sorti en 1992.

Ils sont six « Idoles » sur le plateau : Collard, Daney, Demy, Guibert, Koltès, Lagarce. Six personnages hauts en couleur, six manières singulières d’affronter le désir et la mort en face. Acteurs et actrices campent avec brio des personnalités fortes, pleines d’humour, bien décidées à ne pas sombrer tout à fait. Avec fantaisie et sensibilité, les séquences s’enchaînent : des mélodies exaltantes des Demoiselles de Rochefort au très émouvant récit des derniers jours de Foucault. Un hommage exalté, qui traverse les générations et touche au cœur le spectateur d’aujourd’hui.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du jeudi 9 avril.

Durée : 2h30
À partir de 15 ans
Tarif plein : 20 €
Tarif réduit : 15 €

→ ACHETER EN LIGNE
 

« Une indéniable magie opère » - Télérama.
« Un spectacle où le rire l'emporte sur la tristesse. » - Le Point
« Une authentique déclaration d'amour, vive, plurielle » - Marie Claire
« On ne pourra plus oublier ceux qui ont bousculé la sphère artistique française des eighties. » - Paris Match
« Si beau, si proche. La vie, là, ce soir, sous nos yeux » - Un fauteuil pour l'orchestre
« Un spectacle très fort et généreux » - Artistik Rezo
« Le bonheur et la magie » - Sortir à Paris
« Un tour de force » - L'Express
« Pour moi, c’est le spectacle de Christophe Honoré le plus réussi. » - France Culture
« Bouleversé » - Ronan au Théâtre, en vidéo ci-dessous

« On va chercher des personnes dont on sent qu’elles vont entrer en correspondance avec leur personnage. Ce genre d’amusement, d’alchimie, j’ai l’impression qu’on ne peut se les permettre que sur scène : au théâtre, on a plus envie de croire à l’impossible. »

À lire sur www.lemonde.fr

Genèse et présentation du projet : interview de Christophe Honoré, en vidéo ci-dessous

Cyril Collard
Cyril Collard est un écrivain, acteur, musicien et réalisateur français né à Paris en 1957 et mort en 1993 à l’âge de 35 ans. Après de brèves études d’ingénieur, il se lance dans le cinéma au début des années 1980. Il collabore avec Maurice Pialat, en tant qu’assistant réalisateur (Loulou, 1980), puis en tant qu’acteur (À nos amours, 1983). S’adonnant très tôt à l’écriture, il publie entre 1987 et 1994 deux romans et un recueil de poèmes chez Flammarion. Sa carrière atteint son apogée à la sortie des Nuits fauves en 1992, film à la fois cru et romantique dans lequel il aborde de manière frontale le sida, maladie dont il mourra trois mois plus tard. Après avoir été célébré pour son film, une polémique éclate quelques temps après sa mort, l’accusant d’avoir transmis le sida à une ancienne compagne.

Benard-Marie Koltès
Bernard-Marie Koltès est un dramaturge français né en 1948 à Metz et mort à Paris en 1989. Formé à l’école du Théâtre national de Strasbourg, il y fonde sa première compagnie, Le Théâtre du Quai, pour laquelle il écrit et met en scène ses pièces. Connu notamment pour La Nuit juste avant les forêts (1977, off à Avignon), Combat de nègres et de chiens (1979) et Dans la solitude des champs de coton (1985), ses pièces se construisent autour de rencontres et voyages fondateurs. Il se montre particulièrement discret sur sa vie qu’il considère “sans intérêt”. Le thème du sida, dont il meurt à 41 ans, est absent de son œuvre.

Jacques Demy
Jacques Demy est un réalisateur français né en 1931 à Pontchâteau et mort en 1990 à Paris à l’âge de 59 ans. Cinéaste proche du courant de la Nouvelle vague, il est l’auteur d’une œuvre prolifique, marquée par le succès de ses films musicaux tels que Les Parapluies de Cherbourg (1964), Les Demoiselles de Rochefort (1967) et Peau d’Âne (1970). La nature de la maladie à l’origine de sa mort, le sida, ne fut révélée qu’en 2008 par Agnès Varda.

Hervé Guibert
Hervé Guibert est un écrivain et journaliste français né en 1955 à Saint-Cloud et mort en 1991 à Clamart à l’âge de 36 ans. Auteur d’un premier roman autobiographique, La Mort propagande, à seulement 21 ans, Guibert n’aura de cesse d’évoquer sa vie intime à travers ses œuvres. Le sida, dont il se sait atteint dès 1988, tiendra une place centrale dans ses dernières œuvres. Il révèle notamment sa séropositivité dans son roman À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie (1990), et filme les derniers mois de vie dans La Pudeur ou l’Impudeur, chronique vidéo de sa maladie diffusée de manière posthume à la télévision en 1992.

Jean-Luc Lagarce
Jean-Luc Lagarce est un metteur en scène et dramaturge français né en 1957 à Héricourt et mort en 1994 à Paris à l’âge de 38 ans. Auteur de près d’une trentaine de pièces, il est un des dramaturges français contemporains les plus joués et étudiés. Ses textes les plus connus, tels que Derniers remords avant l’oubli (1987), Juste la fin du monde (1990) et Nous, les héros (1993), sont régulièrement repris. En 1992, il fonde avec François Berreur Les Solitaires Intempestifs, maison d’édition spécialisée dans la publication de textes de théâtre. Jean-Luc Lagarce, qui ne cachait pas sa maladie, se défendait de faire du sida le sujet de son œuvre.

Serge Daney
Serge Daney, né à Paris en 1944 et mort en 1992 à l’âge de 48 ans, est un critique de cinéma français. Après dix ans de carrière aux Cahiers du cinéma en tant que journaliste, il en devient en 1973 rédacteur en chef aux côtés de Serge Toubiana. Il rejoint en 1981 la rédaction du journal Libération et élargit son spectre d’analyse à l’étude de l’image. Atteint du sida, il n’hésite pas à parler de la maladie afin de lutter contre sa banalisation.

un spectacle de Christophe Honoré
avec Youssouf Abi-Ayad (Bernard-Marie Koltès), Harrison Arévalo (Cyril Collard), Jean-Charles Clichet (Serge Daney), Marina Foïs (Hervé Guibert), Julien Honoré (Jean-Luc Lagarce), Marlène Saldana (Jacques Demy) et la participation de Teddy Bogaert (Bamby Love)
livret et mise en scène Christophe Honoré
scénographie Alban Ho Van
assistant dramaturgieTimothée Picard
lumière Dominique Bruguière
assistant création lumière Pierre Gaillardot
assistants à la mise en scène Teddy Bogaert, Aurélien Gschwind

production • Comité dans Paris, Théâtre Vidy-Lausanne • coproduction Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre National de Bretagne, TAP – Théâtre Auditorium de Poitiers, La Comédie de Caen – CDN de Normandie, TANDEM – scène nationale, Théâtre national de Toulouse Midi-Pyrénées, Le Parvis Scène nationale TarbesPyrénées, La Criée – Théâtre National de Marseille, MA scène nationale – Pays de Montbéliard • avec la participation artistique du Jeune théâtre national • avec le soutien du Cercle de l’Odéon