picto_fleche_gauchepicto_fleche_droite

 

 

JANVIER
mercredi 7, jeudi 8, vendredi 9 : 20h

                             MONT-SAINT-AIGNAN          LE REXY

 

Une version délirante du Dom Juan de Molière

Mon amour est une pièce qui déraille. Elle commence comme un classique, reprenant le Dom Juan de Molière. Mais rapidement, la machinerie s’emballe, devient délirante et hors de contrôle. C’est extrêmement visuel, chorégraphique, performatif. Mais surtout, c’est aussi drôle que tragique.

Posés dans un décor fleuri de Sallahdyn Khatir, deux comédiens se débattent, pris au piège des rapports humains, motivés par des instincts grégaires, parfois tendres, souvent tyranniques, dépourvus de sens. Ils répètent, piétinent un texte mâché, recraché jusqu’à l’épuisement, qui pointe l’absurdité du désir qui ne s’assouvit jamais et se leurre sans cesse. Du Dom Juan de Molière ne subsiste qu’un flot de paroles en boucle, infernal et halluciné, proche du chaos. Thomas Ferrand est un jeune metteur en scène, également éditeur de revues d’arts (MRMR) et de spectacles vivants (Volailles). Créateur de la compagnie Projet Libéral, il confirme sa singularité avec ce poème scénique explosif qui se situe aux frontières de la danse, du théâtre et des arts visuels les plus contemporains. Un poème, oui, avec du rythme, du coeur et de la couleur.

Rencontre avec l’équipe artistique le jeudi 8 janvier à l’issue de la représentation.

durée 45 min
tarif plein : 14 €
tarif réduit : 9 €

mise en scène
Thomas Ferrand
interprètes
Virginie Vaillant
Laurent Frattale
scénographie et lumières
Sallahdyn Khatir
technicien plateau
David Thébaut
production
Fanny Lacour

 


 

Production : Projet Liberal – Coproduction : Ménagerie de Verre / Festival Etrange Cargo – Avec le soutien du Centre Chorégraphique National de Caen Basse Normandie, du Théâtre de la Cité Internationale, de la Ville de Caen, de l’Office départemental d’action culturelle du Calvados, du Conseil général du Calvados, de la Région Basse-Normandie, de la Drac Basse-Normandie / Ministère Culture et de la Communication – Avec l’aide à la diffusion d’Arcadi et l’aide à la diffusion de l’ODIA Normandie – Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte de diffusion interrégionale signée par l’Onda, Arcadi, l’OARA, l’ODIA Normandie et réseau en scène – Languedoc Roussillon pour la saison 2013-2014.

 

Photo Stéphane Tasse