JANVIER

Jeudi 17 et vendredi 18 à 20h

PETIT-QUEVILLYTHÉÂTRE DE LA FOUDRE

Danser, c’est vouloir vivre.

La danse, au Congo-Brazzaville, est une forme de résistance. DeLaVallet Bidiefono le sait bien, lui qui inaugure en 2015 le premier lieu indépendant dédié à l’art chorégraphique à Brazzaville. Un rêve réalisé pour le danseur et chorégraphe congolais. Autour de ce rêve, il imagine un spectacle endiablé. Un moment de danse, de performance et de musique dédié à l’histoire de cette construction : celle d’un lieu, mais aussi d’un parcours, d’une politique, d’une esthétique ; la construction d’un espoir.

Dans un décor d’échafaudages, entre les poutres métalliques, dix danseurs et danseuses et trois musiciens livrent un spectacle intense et physique. Après Au-delà, présenté en 2015, Bidiefono revient au CDN avec la même fougue. Sa bande fidèle et joyeuse oppose aux monstres de la dictature les monstres positifs de la création contemporaine. Leur danse est l’affirmation de la vie. Leur spectacle est énergisant, joyeux, vital.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du vendredi 18 janvier.

Tout public dès 15 ans

Durée : 1h10

Tarif plein : 20 €
Tarif réduit : 15 €

→ ACHETER EN LIGNE→ ALLER PLUS LOIN
 


Une création de DeLaVallet Bidiefono pour 8 danseurs, 3 musiciens et 1 performeuse
textes Rébecca Chaillon et Armel Malonga
dramaturgie Aurelia Ivan
collaboratrice artistique Carine Piazzi
danseurs DeLaVallet Bidiefono, Destin Bidiefono, Fiston Bidiefono, Aïpeur Foundou, Ella Ganga, Mari Bède Koubemba, Cognès Mayoukou, Lousinhia Simon
musiciens Francis Lassus, Armel Malonga, Raphaël Otchakowski
performeuse Rébecca Chaillon
création lumière Stéphane Babi Aubert
création son Jean-Noël Françoise
scénographie Hafid Chouaf et Caroline Frachet
construction Hafid Chouaf
régie générale Martin Julhès
direction de production Antoine Blesson
administration de production Léa Serror (Copilote)
stagiaire production Alice Bambaggi
administrateurs (Brazzaville) Josué Bakoua et Laurel Kounouanina


MONSTRES On ne danse pas pour rien – Production : Compagnie Baninga | Coproduction : La Villette, Paris / CDN de Normandie-Rouen / Théâtre de Choisy-le-Roi, scène conventionnée pour la diversité linguistique / TANDEM scène nationale / Halle aux Grains, scène nationale de Blois / La Faïencerie – Théâtre de Creil / Les Salins, scène nationale de Martigues / Le Grand T, théâtre de Loire-Atlantique, Nantes / Le grand R, scène nationale La Roche-sur-Yon / Châteauvallon scène nationale

Logo production CDN
 
 
 

Vous aimerez peut-être aussi…