Restitutions de l’option théâtre du Lycée Jeanne d’Arc

INCONSOLÉS

Mardi 29 mai à 20h

ROUENTHÉÂTRE DES DEUX RIVES

« Au départ, il y a eu une pensée. Une de celles qui poussent comme une herbe mauvaise, qu’on arrache et qui repousse au même endroit. Il y a eu cette idée furieuse d’aller voir ailleurs. Pour se défaire de soi, de ses habitudes et des chemins qu’on a déjà empruntés auparavant.
Au départ donc, il a eu cette envie de faire un pas de côté. Alors on a décidé de travailler avec le Groupe Chiendent.
Et puis on a décidé de faire du théâtre avec un texte qui n’était pas du théâtre : Notre besoin de consolation est impossible à rassasier de Stig Dagerman.
Et comme ce texte était trop court, on a écrit. On a écrit la nuit dans nos chambres, le jour pendant nos heures creuses, et puis au plateau tous ensemble. Et c’est à ce tous ensemble que l’on vous convie.
Pour se poser les questions qui nous hantent et ont hanté Stig Dagerman : De quoi avons-nous besoin d’être consolés ? Qu’est-ce qui peut nous consoler ? Et surtout, qu’est-ce qui nous donne une raison de vivre ? »

Durée estimée : 1h25
Tarif plein : 3,5 €
Tarif réduit : 2,5 €
Réservations : 06 13 90 57 20 / 07 61 75 40 11


daprès Stig Dagerman, Notre besoin de consolation est impossible à rassasier
direction des travaux d’élèves Nadège Cathelineau, Julien Frégé (Le groupe Chiendent) et Eric Fanet
lumières, régies Clément Longueville, Louise Franck
costumes Elisabeth Payen
avec Anaëlle Akintola, Zoé Ben Hammou, Guillaume Bony, Maï-Li Bray, Jade Breard, Anna Florit, Eve Langolff, Maëlle Leguay, Emma Lejeune-Mannin, Clara Leseul, Lucie Marchal, Arden Mbarga, Sarah Milhou, Eva Mouilleau, Pensée Pommier, Maëlan Roussell, Oksana Sarrasin, Emma Saunier


PAYSAGES SANS SURVEILLANCE

Mercredi 30 mai à 20h

ROUENTHÉÂTRE DES DEUX RIVES

« On ne savait pas très bien ce que ce serait ; nous avons décidé d’avancer sans savoir… Au départ, c’est sûr, il y a Kroum l’ectoplasme d’Hanokh Levin… Mais nous ne le jouerons pas, pas tel quel, pas en entier, et même, finalement, pas du tout.
Arriveront des extraits d’autres écritures, d’autres répertoires…
De ce qui est advenu à la suite du travail d’improvisation mené tout au long du projet, a émergé une mise en jeu des thèmes de la famille, de l’étranger, du déclassement social, de la présence au monde de personnages qui en sont à peine, tant ils ressemblent aux jeunes gens qui les jouent, en se protégeant du paravent fragile de la mise en spectacle…
Tous les thèmes, toutes les situations, toutes les mises en danger viennent d’eux, et d’eux seuls.
Exister sur le plateau, c’est produire des auto-fictions, ce qui pourrait ranger ce travail en partie du côté du théâtre documentaire, mais traversé par des transpositions décalées ou, osons le mot, poétiques, par des paysages mentaux singuliers, libres de s’associer dans un ordre plus analogique que logique, sans surveillance narrative. »

Durée estimée : 1h15
Tarif plein : 3,5 €
Tarif réduit : 2,5 €
Réservations : 06 13 90 57 20 / 07 61 75 40 11


Création collective
avec des textes empruntés à Falk Richter, Sarah Kane, Michel Houellebecq, Saint-Exupéry, Martin Luther King, la Bible…
direction des travaux d’élèves : Clément Longueville, Thierry Morand
lumières, vidéo, régie Clément Longueville, Louise Franck
avec Imène Benlachtar, Romane Berthe, Phillis Dally, Soline Delaporte, Alexiane De Mello, Julien Dore, Fiorina Ducastel, Marine Larcier, Emma Lecordier, Emma Leneveu, Cléophée Montizon, Lauriane Ngama , Azélie Pique, Isis Robine-Guedida, Boribo Sotan, Romane Tavelet-Moscato, Tom Valeri,Paul Victor