jeudi 14 et vendredi 15 novembre 2019 à 20h

Dans le cadre du Festival Chants d’Elles

MONT-SAINT-AIGNANESPACE MARC SANGNIER

Trio amoureux

Golaud rencontre Mélisande, une jeune femme en exil, perdue dans une forêt. Il l’emmène avec lui, et l’épouse. Mais c’est de Pelléas, le demi-frère, dont Mélisande tombe amoureuse. Un sentiment qui sera fatal aux deux jeunes gens. L’œuvre de Maeterlinck est intemporelle, à la fois métaphorique, poétique et totalement moderne. Monter ce texte appelle un geste de mise en scène semblable à une orchestration, faisant converger tous les arts, mêlant les ressources du théâtre et du cinéma, jouant des cadrages et des frontières entre fiction et réalité.

Dans Pelléas et Mélisande, créé au Festival d’Avignon 2019, Julie Duclos fait surgir l’inconnu dont parle Maeterlinck, pour faire entendre et voir l’invisible. Son théâtre interroge les frontières de l’intime d’une façon très contemporaine, renvoyant chacun au mystère de l’existence.

Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation du vendredi 15 novembre.

PICTO-1PICTO-AUDIODESCRIPTION-PETIT

Audiodescription le vendredi 15 par Accès Culture.

À partir de 15 ans
Durée : 2h
Tarif plein : 20 €
Tarif réduit : 15 €

→ ACHETER EN LIGNE
 

« C’est un beau Pelléas que celui de Julie Duclos, qui, comme tel, a été fort bien accueilli par le public à l’issue de la première, le 5 juillet, à La Fabrica d’Avignon. La jeune femme, qui figure désormais parmi les metteurs en scène qui comptent en France, a débarrassé la pièce de tous les clichés qui l’encombrent, du bric-à-brac symboliste qui lui est souvent attaché. Elle repart du texte et de lui seul, de sa poésie brute et concrète, des échos qu’il renvoie à notre monde d’aujourd’hui. » - Le Monde

« Une mise en scène d’une belle délicatesse servie par d’excellents acteurs, qui font entendre les silences. » - L'Humanité

« La jeune Julie Duclos actualise avec brio la pièce de Maurice Maeterlinck, sans en altérer le mystère et la poésie. (...) Cette plongée dans les souterrains de l’âme humaine vole à l’actualité des instants de grâce. Et touche au cœur avant de parler à l’esprit. » - La Croix

« Passionnante, cette version qui respecte intégralement le texte de Maeterlinck lui donne une actualité et une grande beauté. » - La Libre Belgique

« Julie Duclos réussit à merveille à transposer l'univers onirique de la pièce maîtresse de Maeterlinck. » - Les Échos

« Pour mieux magnifier le théâtre d’âme de Maeterlinck, en mettant en scène « Pelléas et Mélisande », Julie Duclos passe par le cinéma. Les ombres des dialogues de l’auteur, ses silences, ses points de suspension n’ en sont que plus prégnants. Et les acteurs le prouvent. » - Mediapart

« Rien n’est affirmé, tout est suggéré, c’est bien du Maeterlinck. (...) Le coup de jeune donné par le mélange très réussi film/théâtre et la sensibilité d’une belle équipe menée par Julie Duclos donne un éclairage séduisant à cette œuvre mythique. » - RTBF

« Julie Duclos signe un spectacle vibrant et emmène son public au firmament. » - Vaucluse Matin

Julie Duclos se forme au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris (promotion 2010) auprès de Dominique Valadié et d’Alain Françon. Elle y crée son premier spectacle en 2009, Fragments d’un discours amoureux, adapté de l'essai de Roland Barthes, repris en 2011, puis en 2012. En 2012, elle créée le spectacle Masculin/Féminin, un laboratoire de la création théâtrale entre réel et fiction avec le même groupe d’acteurs puis Nos Serments au Théâtre national de La Colline, en collaboration avec Guy-Patrick Sainderichin, très librement inspiré par le film La Maman et la putain de Jean Eustache. Ce spectacle est adapté dans la cadre d’une fiction radiophonique sur France Culture, intitulée A force de rêver tout bas.

Elle collabore à nouveau avec le théâtre de la Colline pour MayDay, pièce de Dorothée Zumstein, inspirée par le fait divers Mary Bell, jugée coupable du meurtre de 2 jeunes enfants à l’âge de 10 ans. En 2019, elle met en scène Pelléas et Mélisande de Maeterlinck pour le Festival d’Avignon.

Julie Duclos est actuellement associée au Théâtre National de Bretagne dirigé par Arthur Nauzyciel et fait partie de l'équipe pédagogique de l'École du TNB. Comédienne de théâtre et de cinéma, elle joue notamment dans Grâce à Dieu de François Ozon.

texte Maurice Maeterlinck
mise en scène Julie Duclos
avec Alix Riemer (Mélisande), Matthieu Sampeur (Pelléas) Vincent Dissez (Golaud), Philippe Duclos (Arkël), Stéphanie Marc (Geneviève), Émilien Tessier (Le médecin), Clément Baudouin, Sacha Huyghe, Eliott Le Mouël en alternance (Yniold)
assistanat à la mise en scène Calypso Baquey
scénographie Hélène Jourdan
lumière Mathilde Chamoux
vidéo Quentin Vigier
son Quentin Dumay
costumes Caroline Tavernier
régie générale Sébastien Mathé
administration, production, diffusion AlterMachine : Camille Hakim Hashemi, Carole Willemot et Marine Mussillon
Equipe de tournage
Chef opératrice Emilie Noblet
Steadycamer Guillaume Corde
Assistant caméra Hans Agonglo
Ingénieure du son Nina Maïni
Machiniste Simon Penhouët
Avec les voix des élèves de la promotion X du TNB Olga Abolina, Amélie Gratias, Clara Bretheau, Laure Blatter, Raphaëlle Rousseau, Hinda Abdelaoui, Salomé Scotto, Mathilde Viseux, Alice Kudlak, Lalou Wysocka (Les servants), Emilien Tessier (Le portier)

Production : L'In-Quarto • Coproduction : Théâtre national de Bretagne, Odéon-Théâtre de l'Europe, La Comédie – CDN de Reims, CDN Besançon Franche-Comté, Festival d'Avignon, Les Célestins Théâtre de Lyon, Comédie de Caen CDN de Normandie, La Filature Scène nationale – Mulhouse • Avec la participation des ateliers du CDN de Besançon Franche-Comté, du Théâtre du Nord, Centre Dramatique National et de la Comédie de Caen, CDN de Normandie • Avec le soutien du Ministère de la Culture Drac Île-de-France, de la Région Ile-de-France et de la SPEDIDAM • Résidences La FabricA du Festival d’Avignon, Théâtre National de Bretagne et Odéon Théâtre de l’Europe • Julie Duclos est artiste associée au Théâtre National de Bretagne.