picto_fleche_gauchepicto_fleche_droite

 

 

MAI
mardi 19, mercredi 20, jeudi 21 : 20h

                            PETIT-QUEVILLY          THÉÂTRE DE LA FOUDRE
LOGOS-COPROD-GRIS

Une fragile révolution

Les chorégraphes tunisiens Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou s’appuient sur une musique composée par Eric Aldéa et Yvan Chiossone, interprétée par la voix sublime de la chanteuse Sonia M’Barek. Les corps des danseurs font face à cette partition musicale dans une énergie qui soude, rassemble et unifie. Comme pour libérer ce Printemps qui a du mal à se faire une place ou pour évoquer la révolution du pays où ils sont nés.

Après avoir intégré le Conservatoire de Musique et de Danse de Tunis, Aïcha M’Barek rejoint le Sybel Ballet Théâtre où elle rencontre Hafiz Dhaou. Ils créent la Compagnie CHATHA en 2005 et posent leurs valises à Lyon. Sensibles aux bouleversements en Europe et aux changements dans la société tunisienne, ils ressentent la nécessité de prendre la parole, en observateurs attentifs. Cette partition musicale, portée par la voix de Sonia M’Barek, l’une des plus grandes interprètes de son pays, reflète la Tunisie actuelle.
La Tunisie qui cherche à écrire sa constitution. La Tunisie qui cherche à rassembler et fédérer vers un projet commun, à accorder toutes les sensibilités de sa population et de son histoire. Voilà une chorégraphie, en phase avec son temps, à l’image de cette population tunisienne et de tous ses citoyens : énergique et volontaire.

À l’issue de la représentation du mercredi 20 mai, rencontre avec l’équipe artistique traduite en langue des signes.

ATTENTION : ce spectacle était programmé au Théâtre des deux Rives. Pour des raisons techniques, il sera finalement joué au Théâtre de la Foudre.

DÉBAT : TUNISIE, LABORATOIRE DU MONDE le 19 mai à l’issue de la représentation

Avec
Jacques Blanc, modérateur
Jean-Philippe Bras, Président du conseil scientifique des instituts français de recherche à l’étranger (zone Maghreb)
Amira Chebli, artiste tunisienne
Hafiz Dhaou et Aicha M’Barek, artistes tunisiens
Foued Laroussi, Président de l’association Normandie Tunisie Solidarité
Un/e représentant/e du Conseil Départemental de Seine-Maritime

durée 60 min
tarif plein : 14 €
tarif réduit : 9 €

conception, chorégraphie
Aïcha M’Barek, Hafiz Dhaou

interprétation
Stéphanie Pignon
Johanna Mandonnet
Rolando Rocha
Aïcha M’Barek
Amala Dianor/Gregory Alliot
Mohamed Toukabri
Hafiz Dhaou

création musicale
Éric Aldéa
Ivan Chiossone
avec la participation de Sonia M’Barek

illustration
Dominique Simon

création lumière
Xavier Lazarini

régie lumière
Sandrine Faure

régie son
Christophe Zurfluh

poème Horrya – Liberté
auteur 
Khaled Waghlani
composition, voix Sonia M’Barek

constructeur Bernard Ledey

 


 

Production – CHATHA

Coproductions – Maison de la Danse, Lyon / Bonlieu scène nationale d’Annecy / Théâtre de Macon, scène nationale / Centre de développement chorégraphique Les Hivernales, Avignon / Théâtre Louis Aragon-scène conventionnée danse, Tremblay-en-France / la Grande Halle de La Villette, Paris / Centre Dramatique National de Haute Normandie, Petit-Quevilly-Rouen-Mont-Saint-Aignan.

Accueil studio – Centre chorégraphique national de Caen-Basse-Normandie / Moussem Nomadish KunstenCentrum, Anvers (Belgique) / Centre chorégraphique national de Créteil et du Val-de-Marne / Cie Käfig / Conservatoire Riadh El Fehri Tunis (Tunisie) / Cie Propos

Soutien – Institut Français Tunisie / Toboggan, Décines.

Avec le soutien de l’Adami, société des artistes et interprètes.

Aicha M’Barek & Hafiz Dhaou sont artistes associés à la Maison de la Danse de Lyon.

La compagnie CHATHA est subventionnée par la DRAC Rhône-Alpes et le Conseil Régional Rhône-Alpes.

La compagnie CHATHA est soutenue par le FIACRE Rhône-Alpes et par l’Institut Français pour ses tournées à l’étranger.

La revue de Presse

Libération en parle

Sacre-printemps-photo-Jef-Rabillon

Photo Jef Rabillon

 

Straining their voices who can do my homework https://justdomyhomework.com/ can become hazardous to their health in the long run