Le Labo des spectatrices et des spectateurs

Au rythme d’environ deux rendez-vous par mois, ces Labos , ouverts à toutes et tous, sont l’occasion d’entrer dans la fabrique du théâtre : rencontrer les artistes en travail, assister à des répétitions, échanger librement ensemble. Mais aussi sortir ensemble ! Assister à des projections de film-débat, des visites au musée, des séances d’échanges critiques sur la saison autour d’un verre ou d’un buffet offert… Un lien de complicité et de proximité essentiel entre le public et le CDN.

LE PROCHAIN LABO

Lundi 03 OCT • 19h ~ Espace Marc-Sangnier
Visite commentée de l’exposition Fragments d’un discours amoureux

En écho au spectacle Le nécessaire déséquilibre des choses, dernière création de Camille Trouvé et Brice Berthoud, le CDN invite le Frac Normandie à puiser dans sa collection pour proposer une interprétation libre des Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes.
À cette occasion, Coralie Dupinet, chargée d’expositions et d’éditions au Frac Normandie, vous propose une visite commentée de l’exposition.

 

LES ARCHIVES DU LABO
Rencontre

Les deux artistes nous ont confié quelques lignes de leur adaptation au théâtre du roman à succès de Jonas Gardell : N’essuie jamais de larmes sans gants.

Verbatim

« On est très souvent intéressés par celles et ceux qui pensent ne pas être intéressés par le théâtre. »

Verbatim

Rencontre avec l’écrivain et éditeur français, pionnier de la littérature en ligne qui a popularisé en France les « creative writing ».

Verbatim

« Assez vite, nous avons compris qu’il fallait se jeter dans la création, qu’il fallait mettre le monde dehors (…) évidemment pour mieux le retrouver. »

Verbatim

« J’aimerais bien me percevoir comme Treplev, mais je suis gravement Trigorine ».

Verbatim

« Nelly Arcan, j’aurais adoré qu’elle vive #MeToo ».

Verbatim

« Chez Guillaume Dustan, il y a cette envie de dynamiter la langue qui a précédé. »

Verbatim

« On ne va pas se cacher derrière la question de l’immigration quand la question qui est posée c’est celle de la citoyenneté. »